Chanter le crime : canards sanglants et complaintes tragiques / Jean-François "Maxou" Heintzen ; préface Jean Lebrun ; postface François Colcombet ; films sonores Philippe Busser, Monographie imprimée

Piece-Analytic Level: Conter le crime / Philippe Busser • Jean-François “Maxou” Heintzen dialogue avec Yannick GuillouxMain Author: Heintzen, Jean-François, 1957-...., AuteurCoauthor: Lebrun, Jean, 1950-...., journaliste, Préfacier;Busser, Philippe, Metteur en scène ou réalisateurSecondary Author: Colcombet, François, 1937-...., PostfacierLanguage: français.Publication : Saint-Pourçain-sur-Sioule : Bleu autour, DL 2022Description: 1 vol. (667 p.) : ill. en noir & en coul., couv. ill ; 22 cmDescription: 1 clé USBISBN: 978-2-35848-187-8.Series: Grands EssaisContents note: Conter le crime, une libre interprétation contemporaine des complaintes criminelles servie par les talents de comédiens, chanteurs et musiciens : Olivier Perrier et Monique Brun, Yannick Guilloux, Mathilde Paris, Roland Brou, Patrick Couton, Jean-François “Maxou” Heintzen, Riton la Manivelle et Arnaud Moyencourt, dit « le facteur » Jean-François “Maxou” Heintzen dialogue avec Yannick Guilloux. L’entretien proposé réunit l’auteur du livre, Jean-François “Maxou” Heintzen, et Yannick Guilloux, docteure en littérature, professeure de Lettres, chanteuse et spécialiste des répertoires populaires du Centre de la France. Leur dialogue est émaillé de chants interprétés par Monique Brun, Roland Brou, Patrick Couton et par eux-mêmes ; on entend également Patrick Couton, à la guitare et à la autoharpe, et Jean-François “Maxou” Heintzen, à la vielle Abstract: Présentation du phénomène des complaintes criminelles colportées par des canards sanglants, particulièrement en vogue entre 1870 et 1940. Après un historique de cette production populaire consistant à narrer un fait divers sur un air connu avant sa publication en feuille volante illustrée, l'auteur dresse un parallèle avec le traitement de l'information au XXIe siècle. ©Electre 2022.Bibliography: Bibliogr. p. 657-664.Subject - Topical Name: Complaintes françaises | Faits divers, France 19e siècle | Faits divers, France 1900-1945 | Canards (journalisme) | Son, Enregistrement et reproduction | Radio, Émissions historiques List(s) this item appears in: 2019 9 oct. Mobilité internationale
Item type Home library Collection Call number Status Notes Date due Barcode Item holds
Prêt normal Bibliothèque provisoire Bron
Salle de lecture
Infocom 083 HEI (Browse shelf (Opens below)) Available + 1 clef USB jointe contenant des 'films sonores' par Philippe Busser 0380926140
Total holds:

Titre venant du volume imprimé

la clef USB contient deux films sonores "Conter le crime" et "Jean-François “Maxou” Heintzen dialogue avec Yannick Guilloux"

Bibliogr. p. 657-664

Conter le crime, une libre interprétation contemporaine des complaintes criminelles servie par les talents de comédiens, chanteurs et musiciens : Olivier Perrier et Monique Brun, Yannick Guilloux, Mathilde Paris, Roland Brou, Patrick Couton, Jean-François “Maxou” Heintzen, Riton la Manivelle et Arnaud Moyencourt, dit « le facteur ».

Jean-François “Maxou” Heintzen dialogue avec Yannick Guilloux. L’entretien proposé réunit l’auteur du livre, Jean-François “Maxou” Heintzen, et Yannick Guilloux, docteure en littérature, professeure de Lettres, chanteuse et spécialiste des répertoires populaires du Centre de la France. Leur dialogue est émaillé de chants interprétés par Monique Brun, Roland Brou, Patrick Couton et par eux-mêmes ; on entend également Patrick Couton, à la guitare et à la autoharpe, et Jean-François “Maxou” Heintzen, à la vielle.

Présentation du phénomène des complaintes criminelles colportées par des canards sanglants, particulièrement en vogue entre 1870 et 1940. Après un historique de cette production populaire consistant à narrer un fait divers sur un air connu avant sa publication en feuille volante illustrée, l'auteur dresse un parallèle avec le traitement de l'information au XXIe siècle. ©Electre 2022

Lyon 2 est membre fondateur de l'Université de Lyon
Université de Lyon

Powered by Koha