Les femmes dans la révolution russe / Jean-Jacques Marie, Monographie imprimée

Main Author: Marie, Jean-Jacques, 1937-...., AuteurLanguage: français.Publication : Paris : Éditions du Seuil, DL 2017Description: 1 vol. (381 p.) : couv. ill. ; 22 cmISBN: 978-2-02-135010-4; 2-02-135010-X.Dewey: 947.084, 22Abstract: Une galerie de portraits de femmes (dont se détachent Sofia Perovskaia, Vera Figner ou Maria Spiridonova) ayant joué un rôle important dans la rupture historique de 1905-1917 en Russie. L'auteur pointe l'interdépendance qui existe entre combat politique et émancipation des femmes. L'intervention des femmes accompagne un changement législatif et social radical. ­Electre 2017.; La 4e de couverture indique : "Sait-on que la première femme ministre au monde était une bolchevique ? Le 23 janvier 1917, à Petrograd, une grève spontanée d'ouvrières du textile entraîne les métallos voisins et les partis révolutionnaires réticents, et débouche sur l'abdication du tsar et la constitution du premier soviet. Les femmes accèdent soudain à des fonctions dirigeantes. Premier livre en français à s'intéresser à leur rôle dans la révolution russe, le travail de Jean-Jacques Marie, qui se fonde sur des documents pour la plupart jamais traduits, éclaire la façon dont l'émancipation des femmes est intimement liée à la rupture historique de 1905-1917. Il retrace cette lutte, ses avancées, ses égéries et le changement de mœurs qu'elles imposèrent. Il permet ainsi de raconter quelques grandes figures de femmes révolutionnaires, des héroïnes populistes aux respectueuses pétitionnaires fusillées ou sabrées du Dimanche rouge. Qu'elles soient commissaire aux armées, théoricienne, agitatrice, chef de guerre, journaliste engagée, terroriste ou à la tête de bandes insurgées, l'irruption de ces femmes accompagne un changement législatif et social radical, du droit de vote et de l'éligibilité à toutes les fonctions au droit à l'avortement (dès 1920), immenses avancées vers l'égalité qui furent, comme tant d'autres, piétinées par Staline. Jean-Jacques Marie est l'un des plus grands historiens du communisme. Il est l'auteur de biographies fouillées (Lénine, Trotsky, Staline, Béria...) et a notamment publié au Seuil "Le Fils oublié de Trotsky" (2012).".Bibliography: Bibliogr. p. 373-[382]. Notes bibliogr..Subject - Topical Name: Femmes révolutionnaires -- URSS Histoire | Femmes, Activité politique URSS Subject - Geographical Name: URSS, 1917-1921 (Révolution) List(s) this item appears in: 2019 Femmes & Histoire
Item type Home library Collection Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt normal Bibliothèque provisoire Bron
Salle de lecture
Histoire 947.084 MAR (Browse shelf (Opens below)) Available 0380216425
Total holds:

Bibliogr. p. 373-[382]. Notes bibliogr.

Une galerie de portraits de femmes (dont se détachent Sofia Perovskaia, Vera Figner ou Maria Spiridonova) ayant joué un rôle important dans la rupture historique de 1905-1917 en Russie. L'auteur pointe l'interdépendance qui existe entre combat politique et émancipation des femmes. L'intervention des femmes accompagne un changement législatif et social radical. ­Electre 2017.

La 4e de couverture indique : "Sait-on que la première femme ministre au monde était une bolchevique ? Le 23 janvier 1917, à Petrograd, une grève spontanée d'ouvrières du textile entraîne les métallos voisins et les partis révolutionnaires réticents, et débouche sur l'abdication du tsar et la constitution du premier soviet. Les femmes accèdent soudain à des fonctions dirigeantes. Premier livre en français à s'intéresser à leur rôle dans la révolution russe, le travail de Jean-Jacques Marie, qui se fonde sur des documents pour la plupart jamais traduits, éclaire la façon dont l'émancipation des femmes est intimement liée à la rupture historique de 1905-1917. Il retrace cette lutte, ses avancées, ses égéries et le changement de mœurs qu'elles imposèrent. Il permet ainsi de raconter quelques grandes figures de femmes révolutionnaires, des héroïnes populistes aux respectueuses pétitionnaires fusillées ou sabrées du Dimanche rouge. Qu'elles soient commissaire aux armées, théoricienne, agitatrice, chef de guerre, journaliste engagée, terroriste ou à la tête de bandes insurgées, l'irruption de ces femmes accompagne un changement législatif et social radical, du droit de vote et de l'éligibilité à toutes les fonctions au droit à l'avortement (dès 1920), immenses avancées vers l'égalité qui furent, comme tant d'autres, piétinées par Staline. Jean-Jacques Marie est l'un des plus grands historiens du communisme. Il est l'auteur de biographies fouillées (Lénine, Trotsky, Staline, Béria...) et a notamment publié au Seuil "Le Fils oublié de Trotsky" (2012)."

Lyon 2 est membre fondateur de l'Université de Lyon
Université de Lyon

Powered by Koha