Les médiations thérapeutiques par l'art [Texte imprimé] : le réel en jeu / [sous la direction de] Frédéric Vinot, Jean-Michel Vivès, Monographie imprimée

Secondary Author: Vinot, Frédéric, 1974-...., Directeur de publication;Vives, Jean-Michel, Directeur de publicationLanguage: français.Publication : Toulouse : Érès éditions, DL 2014, cop. 2014Description: 1 vol. (332 p.) : couv. ill. en coul. ; 18 cmISBN: 978-2-7492-4224-8.Series: Collection érès pocheDewey: 615.851 56, 22Abstract: Ces contributions dépassent le problème de la symbolisation post-freudienne pour réfléchir à la notion de non-symbolisable. Elles abordent les médiations par l'art à partir du référentiel lacanien, à travers diverses questions : dispositif, création, psychose, et différents types de médiations : musique, théâtre, marionnettes, écriture, etc. ­Electre 2014; Texte de la 4è de couverture : L'expression «art-thérapie», en rapprochant par un trait d'union les termes art et thérapie, pourrait laisser croire que la pratique artistique ou la fréquentation d'une oeuvre aurait des effets thérapeutiques en soi. L'exemple d'illustres artistes (Artaud, Van Gogh, Schumann, etc.) montre suffisamment qu'il n'en est rien. En visant explicitement la dimension thérapeutique, conçue essentiellement comme résultat de la symbolisation, la médiation prend le risque de rater une des dimensions centrales de la rencontre médiatisée par l'art, le Réel, soit ce qui échappe à toute possibilité de symbolisation. Cet ouvrage tente donc de dessiner les fondements d'une autre approche. En donnant au concept lacanien de Réel une place centrale dans les modélisations des pratiques artistiques (musique, théâtre, marionnettes, écriture), les auteurs empêchent l'établissement d'une causalité linéaire liant art et thérapie. L'oeuvre, dans un même mouvement, révèle et voile le Réel, laissant pressentir qu'un autre type de rapport à cet indomptable est envisageable : là où le symptôme suture, l'art fait rupture et dans le meilleur des cas ouverture. L'expérience des rencontres médiatisées par l'art repose sur l'énigme sans cesse relancée d'un impossible dans le rapport du sujet à lui-même..Bibliography: Bibliogr. en fin de contributions. Notes bibliogr..Subject - Topical Name: Art et maladies mentales | Art-thérapie
Item type Home library Collection Call number Status Date due Barcode Item holds
Prêt normal Bibliothèque provisoire Bron
Salle de lecture
Psychologie 616.894 MED (Browse shelf (Opens below)) Available 0380814485
Prêt normal Bibliothèque provisoire Bron
Salle de lecture
Psychologie 616.894 MED (Browse shelf (Opens below)) Available 0380814423
Prêt normal Bibliothèque provisoire Bron
Salle de lecture
Psychologie 616.894 MED (Browse shelf (Opens below)) Available 0380814362
Prêt normal Bibliothèque provisoire Bron
Salle de lecture
Psychologie 616.894 MED (Browse shelf (Opens below)) Available 0379623828
Prêt normal Bibliothèque provisoire Bron
Salle de lecture
Psychologie 616.894 MED (Browse shelf (Opens below)) Available 0379623583
Prêt normal Bibliothèque provisoire Bron
Salle de lecture
Psychologie 616.894 MED (Browse shelf (Opens below)) Available 0379623644
Prêt normal Bibliothèque provisoire Bron
Salle de lecture
Psychologie 616.894 MED (Browse shelf (Opens below)) Available 0379623705
Prêt normal Bibliothèque provisoire Bron
Salle de lecture
Psychologie 616.894 MED (Browse shelf (Opens below)) Available 0379623767
Total holds:

Bibliogr. en fin de contributions. Notes bibliogr.

Ces contributions dépassent le problème de la symbolisation post-freudienne pour réfléchir à la notion de non-symbolisable. Elles abordent les médiations par l'art à partir du référentiel lacanien, à travers diverses questions : dispositif, création, psychose, et différents types de médiations : musique, théâtre, marionnettes, écriture, etc. ­Electre 2014

Texte de la 4è de couverture : L'expression «art-thérapie», en rapprochant par un trait d'union les termes art et thérapie, pourrait laisser croire que la pratique artistique ou la fréquentation d'une oeuvre aurait des effets thérapeutiques en soi. L'exemple d'illustres artistes (Artaud, Van Gogh, Schumann, etc.) montre suffisamment qu'il n'en est rien. En visant explicitement la dimension thérapeutique, conçue essentiellement comme résultat de la symbolisation, la médiation prend le risque de rater une des dimensions centrales de la rencontre médiatisée par l'art, le Réel, soit ce qui échappe à toute possibilité de symbolisation. Cet ouvrage tente donc de dessiner les fondements d'une autre approche. En donnant au concept lacanien de Réel une place centrale dans les modélisations des pratiques artistiques (musique, théâtre, marionnettes, écriture), les auteurs empêchent l'établissement d'une causalité linéaire liant art et thérapie. L'oeuvre, dans un même mouvement, révèle et voile le Réel, laissant pressentir qu'un autre type de rapport à cet indomptable est envisageable : là où le symptôme suture, l'art fait rupture et dans le meilleur des cas ouverture. L'expérience des rencontres médiatisées par l'art repose sur l'énigme sans cesse relancée d'un impossible dans le rapport du sujet à lui-même.

Lyon 2 est membre fondateur de l'Université de Lyon
Université de Lyon

Powered by Koha